Bayern de Munich

Le Bayern Munich , nom francisé et abrégé du Fussball-Club Bayern München e.V. , est un club de football allemand fondé en 1900 disputant cette saison le championnat de Bundesliga 1 et basé à Munich. Le nom du club est souvent abrégé en FC Bayern, Bayern München (en Allemagne et dans les pays germanophones) ou simplement Bayern. Il est aussi communément appelé en France, "Bayern de Munich", bien que cette appellation ne renvoie à aucune traduction littérale du nom du club.
Il est l'un des clubs les plus reconnus et les plus titrés du football européen avec 4 Coupes d'Europe des Champions, 1 Coup d'Europe des Coupes et 1 Coupe UEFA. Il est aussi l'un des rares clubs à avoir remporté les trois compétitions européennes organisées par l'UEFA.
Sur le plan national, le Bayern Munich est le club le plus titré du championnat depuis que celui-ci est devenu professionnel en 1963, avec 21 titres. Depuis la fin des années 60, il est régulièrement présenté chaque année comme l'un des grands favoris de cette compétition.

 

 

Repères historiques

Le club accède à l'élite en 1965, deux ans après la création du championnat professionnel, en 1963. À ce moment-là, le grand club munichois est le TSV Munich 1860 (champion en 1966) qui donne lieu à des derbys de haute qualité. Mais il se fait très vite remarquer et dépasse son rival, notamment en coupe d'Europe (victoire en coupe des coupes en 1967) et en remportant le championnat en 1969.



L'histoire du club est intimement liée à celle des trois figures emblématiques du football allemand des années 70 : Franz Beckenbauer, le génial libéro et capitaine de l'équipe d'Allemagne, Gerd Müller, l'habile chasseur de buts, et le grand gardien Sepp Maier.

 

                        

 

 

A eux trois, ils forment l'ossature, aussi bien de l'équipe d'Allemagne - qui ne cesse de remporter titre sur titre (Euro 72 et Coupe du monde 74) - que du Bayern. Il succède au palmarès de la Coupe des clubs champions européens au grand Ajax Amsterdam vainqueur des trois éditions précédentes : en 1974 (face à l'Atlético de Madrid) et s'impose comme la référence en remportant de nouveau cette compétition en 1975 (face à Leeds United) et enfin en 1976 (face à l'AS Saint-Étienne). Cette année-là, le club remporte aussi sa première Coupe intercontinentale contre le club brésilien Cruzeiro EC (vainqueur de la Copa Libertadores).


Cette période glorieuse lui permet d'être le plus célèbre club allemand, statut confirmé dans les années 80 et 90, où le Bayern continue de glaner les titres nationaux en s'imposant 10 fois en championnat entre 1980 et 1999 et se retrouve par trois fois en finale de la Coupe des clubs champions en 1982, en 1987 et en 1999 sans jamais s'y imposer ; seule une Coupe UEFA en 1996 face au Bordeaux de Zinedine Zidane est à mettre à l'actif de son palmarès européen. Le Bayern construit sa légende toujours sur de grands joueurs comme Karl-Heinz Rummenigge, Klaus Augenthaler, Lothar Matthäus, Jürgen Klinsmann, Andreas Brehme ou Mario Basler.

 

Les années 2000 assoient la suprématie du club qui remporte 6 championnats en 9 ans dont le dernier en 2008, un nouveau titre en Ligue des Champions en 2001 (face au Valence CF) et une nouvelle Coupe intercontinentale (face à Boca Juniors). Cette période est associée aux noms de Stefan Effenberg, Michael Ballack ou Oliver Kahn.
Depuis les années 1990, grâce à une gestion excellente du club par ses dirigeants Karl-Heinz Rummenigge, Franz Beckenbauer et son président du conseil de surveillance Uli Hoeness, il est l'un des clubs les plus sains d'Europe.
Il continue de fournir la majorité des joueurs à l'équipe d'Allemagne et de faire briller l'Allemagne en Europe.
Ses caractéristiques sont des qualités souvent enviés par les plus grands clubs : condition physique irréprochable, abnégation, mental d'acier, rigueur défensive à l'allemande.
En 2004, le Bayern de Munich se décide à accueillir Franck Ribéry provenant de l'Olympique de Marseille, le montant du transfert atteignant 30 millions d'euros (16 M€ immédiats, 10 M€ en 2008, et 4 M€ si le Bayern se qualifie en Ligue des Champions), ce qui constitue un record en Allemagne.


En 2007-2008, le Bayern réalisa le triplé en remportant la Coupe de la ligue face à Schalke 04, la Coupe d'Allemagne face au Borussia Dortmund et le Championnat d'Allemagne devant le Werder Brême.
Le club est actuellement entraîné par Louis Van Gaal.

 

 

 

Histoire

Les prémisses du FC Bayern

Les débuts
Le FC Bayern Munich fut fondé en 1800 par des membres d'un club munichois de gymnastique (le MTV 1879). Quand des membres de ce club décidèrent le 27 février de refuser l'accès des footballeurs du club à ligue allemande (la DFB), onze membres de la section football du club de gymnastique le quittèrent et créèrent le même soir le FC Bayern Munich. Dès les premiers mois d'existences du club, le FC Bayern Munich remporta de belles victoires contre tous les clubs locaux et atteignit même les demi-finales du championnat du sud de l'Allemagne 1900/01.


La période des Ligues régionales
Lors des années qui suivirent, le club gagna quelques trophées locaux jusqu'à ce qu'en 1910 le FC Bayern Munich joigne la nouvellement fondée "Kreisliga", la première ligue régionale bavaroise. Ils gagnèrent cette ligue dès la première saison, mais n'arrivèrent plus à la gagner jusqu'au début de la Première Guerre mondiale, qui marqua l'arrêt de toute activité footballistique en Allemagne.
Dans les années après-guerre, le club gagna encore quelques titres régionaux jusqu'à gagner en 1926 le premier championnat du sud de l'Allemagne, remporté une deuxième fois deux ans plus tard. Le premier titre national fut acquis en 1932, en gagnant le Championnat d'Allemagne de football en battant l'Eintracht Francfort 2 buts à 0 en finale. L'avènement du régime nazi mit une fin brutale au développement du Bayern. Le président et l'entraineur du Bayern, qui étaient tous deux juifs, quittèrent le pays. Beaucoup d'autres membres du club s'exilèrent aussi. Dans les années suivantes, le Bayern, appelé alors le "Club des Juifs", tomba dans l'ignorance.
Après la guerre le Bayern devint membre de la conférence sud de la 1ere division allemande, qui était en ce temps divisée en cinq conférences. Le Bayern était faible et en 1955 subit les affres de la relégation. La saison suivante le Bayern remonta en et gagna la Coupe d'Allemagne de football pour la première fois, battant le Fortuna Düsseldorf 1-0 en finale. Le club progressa pour devenir l'un des meilleurs éléments de la ligue allemande, mais ne tint pas le coup financièrement, faisant banqueroute à la fin des années 50. L'entrepreneur Roland Endler apporta les fonds nécessaires et fut récompensé par cinq ans à la tête du club.


L'ère professionnelle
En 1963, les "Oberligas" allemandes furent réunies en une seule ligue nationale, la Bundesliga. Le Bayern n'obtint pas le droit d'y participer mais y fut promu deux ans plus tard, présentant une équipe pleine de jeunes talents tels que Franz Beckenbauer, Gerd Müller ou encore Sepp Maier.
Lors de sa première saison en Bundesliga le Bayern termina 3e en gagnant au passage la Coupe d'Allemagne, se qualifiant pour la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe, qu'il gagna l'année suivante lors d'une dramatique finale contre le club écossais des Glasgow Rangers, quand Franz Roth marqua le but décisif dans une victoire 1-0 dans le temps additionnel. En 1967, le Bayern gagna la Coupe d'Allemagne, mais changea d'entraineur. Branko Zebec transforma le style de jeu du Bayern en un jeu plus discipliné, et de cette manière permit au club de faire le premier doublé coupe/championnat de l'histoire de la Bundesliga, n'utilisant que 13 joueurs de toute la saison.


Les années dorées
Le club explose dans les années 70 sur la scène européenne grâce notamment à des joueurs exceptionnels comme Franz Beckenbauer, Gerd Müller ou Sepp Maier, considérés à l'époque comme parmi les meilleurs joueurs mondiaux à leurs postes, mais aussi grâce à des internationaux dont beaucoup formeront l'ossature de l'équipe d'Allemagne de football, victorieuse de la Coupe du monde 1974 comme Uli Hoeness, Paul Breitner ou Hans-Georg Schwarzenbeck. Cette période faste qui durera jusqu'à la fin de la décennie verra le club forger l'une des parts les plus importantes de son palmarès.
L'année 1970 vit un nouvel entraineur prendre la tête du club, Udo Lattek. Après avoir gagné la Coupe d'Allemagne lors de sa première saison au Bayern, il mena le club à son troisième titre national. Le match décisif lors de la saison 1971/72 contre Schalke 04 fut le premier match dans le tout nouveau Stade olympique de Munich, et fut aussi le premier match retransmis à la télévision dans l'histoire de la Bundesliga. Le Bayern balaya 5 buts à 1 le club de Schalke puis remporta le titre, mettant à jour de nombreux records comme le nombre de point gagné ou le but marqué. A cette époque, le Bayern Munich a pour principal rival le club du Borussia Mönchengladbach avec qui il partagera la plupart des titres de champion des années 70.
Le Bayern gagne les deux championnats suivants, mais l'apogée fut le triomphe en finale de la Ligue des Champions en 1974 contre l'Atlético de Madrid, que le Bayern gagne 4-0. La saison suivante ne vit pas les bavarois s'imposer au sommet de la Bundesliga mais elle vit une seconde victoire consécutive en Ligue des Champions en défaisant le Leeds United grâce à des buts de Franz Roth et de Gerd Müller. Un an plus tard, à Glasgow, c'est l'AS Saint-Étienne qui subit la loi du Bayern grâce à un nouveau but de Roth, et le Bayern devint ainsi le troisième club dans l'histoire de la Ligue des Champions à remporter le trophée trois fois consécutives. Le dernier trophée gagné par le Bayern dans cette ère faste fut la Coupe intercontinentale dans laquelle le club brésilien de Cruzeiro fut défait en 2 matches aller-retour.


Le relatif déclin sur la scène européenne
La fin des années 70 est difficile pour le club bavarois, en raison du déclin de ses stars historiques. Franz Beckenbauer est parti monnayer son talent aux Etats-Unis et Gerd Müller est au crépuscule de sa carrière. Néanmoins, dès le début des années 80, il renoue avec les succès avec l'affirmation de joueurs comme Karl-Heinz Rummenigge qui prend la succession de Gerd Müller au poste d'avant-centre ou Paul Breitner, revenu du Real Madrid. Les journalistes parleront du FC Breitnigge pour évoquer la main-mise de ses deux joueurs sur le jeu du Bayern. La période des années 1980 fut meublée par une grande agitation dans les dessous du Bayern, avec beaucoup de changements dans le personnel et les problèmes financiers. Sur le terrain, le championnat allemand fut remporté en 1980 et en 1981, mais après la victoire en Coupe d'Allemagne en 1982 le club traversa deux années noires après lesquelles Udo Lattek revient à la tête du club. Le Bayern gagna la Coupe d'Allemagne en 1984, puis remporta 5 championnats en 6 saisons, avec un doublé coupe/championnat en 1986. Cependant, les succès européens restèrent insaisissables pendant cette décennie; le Bayern réussit seulement à revendiquer le haut de l'affiche en Ligue des Champions en 1982 et en 1987.
La forme du Bayern chuta terriblement après avoir gagné le championnat en 1990, le club finissant juste à cinq points de la relégation en 1991/92. Le succès revint quand Franz Beckenbauer prit la tête du club à la mi-saison en 1993/94, en gagnant le championnat après un passage à vide de 3 ans. Beckenbauer fut ensuite nommé président du club, mais ses successeurs au poste d'entraineur ne parvinrent pas à satisfaire les attentes. Pendant cette période les joueurs du Bayern apparurent plus souvent dans les ragots de la presse que dans les pages sports, le surnom FC Hollywood en résultant. Franz Beckenbauer redevint coach, et mena son équipe à la victoire lors de la Coupe de l'UEFA 1996, battant Bordeaux en finale.


La renouveau des années 2000
De 1998 à 2004 le Bayern fut entrainé par Ottmar Hitzfeld, qui devint le meilleur entraineur du Bayern de tous les temps et permettra au club de retrouver sa place sur la scène européenne. Lors de sa première saison à la tête du club, les bavarois remportèrent la Bundesliga et furent vraiment près de gagner la Ligue des Champions, perdant 1-2 contre Manchester United en finale en concédant 2 buts dans le temps additionnel après avoir mené tout le match. La saison 1999/2000 se solda par le troisième doublé coupe/championnat. Un troisième titre de champion d'Allemagne consécutif suivit en 2001, gagné in extremis lors du dernier match de la saison. Quelques jours plus tard, le Bayern gagna sa quatrième Ligue des Champions après un passage à vide de 25 ans, en battant le Valence CF aux tirs au but. La saison 2001/02 se termina sans trophée pour le Bayern au niveau national, mais ils remportèrent la Coupe intercontinentale pour le seconde fois. La saison suivante fut marquée par le quatrième doublé, le titre étant gagné par un écart de points record. Le regne d'Hitzfeld se termina brutalement en 2004 à cause des mauvaises performances du club avec entre autres une défaite en coupe contre l'Alemannia Aachen, alors en 2e division.
Au début de la saison 2005/06, le Bayern déménagea au nouveau stade de Munich, l'Allianz Arena, partagé avec le TSV Munich 1860. Durant l'été 2006 ce dernier dut céder ses parts du stade au Bayern à cause d'une crise financière, ce qui fait maitenant du Bayern l'unique propriétaire de ce stade .
L'ancien coach du Bayern Ottmar Hitzfeld revint au club en janvier 2007 après que Felix Magath fut limogé. Le Bayern finit la saison 2006/07 à la 4e place avec 65 points, ne se qualifiant pas pour la Ligue des Champions pour la première fois en plus de dix ans. Les défaites en Coupe d'Allemagne et en Coupe de la Ligue Allemande laissèrent le club sans trophées.
Pour la saison 2007/08, le Bayern Munich fit d'impressionnants changements dans l'équipe première pour reconstruire. Le club vendit 9 joueurs et en recruta pas moins de 8 pour un montant total de plus de 70 millions d'euros. Les principales recrues furent Luca Toni en provenance de la Fiorentina, Miroslav Klose du Werder Brême et Franck Ribéry depuis l'Olympique de Marseille pour un transfert record de 30 millions d'euros. Les ambitions du club furent presque toutes rassasiées puisque le Bayern mena la Bundesliga du premier au dernier jour, remporta la Coupe d'Allemagne et la Coupe de la Ligue Allemande mais échoua en demi-finales de la Coupe de l'UEFA contre les futurs vainqueurs.
En janvier 2008, le club annonce la signature pour 2 ans de Jürgen Klinsmann à la tête du Bayern pour remplacer en juillet Ottmar Hitzfeld, qui prit les rênes de la sélection suisse après l'Euro 2008. Cette fin de saison 2008 est marquée par le départ à la retraite de l'emblématique gardien de but Oliver Kahn. S'en suivent dix mois désastreux, durant lesquels l'ogre munichois sera de plus en plus irrégulier. Si il bat le record de la plus large victoire en C1 face au Sporting Lisbonne (12-1 au score cumulé), le groupe est battu en C1 4 à 0 par le FC Barcelone en une mi-temps, ce qui entame sérieusement le crédit du club sur la scène européenne, et qui bat un autre record, moins réjouissant, celui de la plus lourde défaite du club dans cette compétition : Franz Beckenbauer, Uli Hoeness et Karl-Heinz Rummenigge réalise le chemin qu'il reste à faire au Bayern pour retrouver les sommets européens, et prennent les mesures qui s'imposent. En avril 2009, Klinsmann est limogé et remplacé par Jupp Heynckes qui a déjà entraîné cette équipe de 1987 à 1991, et assure l'intérim jusqu'à l'arrivée de son successeur.
Pour la saison 2009-2010, l'équipe est entrainée par Louis van Gaal. Le club entreprend alors une campagne de reconstruction pour retrouver ses lettres de noblesses en Europe : Mario Gomez, Edson Braafheid, Anatoliy Tymoschuk, Ivica Olic, Danijel Pranjić et Arjen Robben font leur entrée à Sabener Strasse, et ont pour tâche de redorer le blason bavarois. L'équipe est donc attendue au tournant des compétitions allemandes et européennes pour la saison 2009-2010. Le début de la saison est l'un des plus pire de l'histoire du club, avec des match nuls et une stagnation à la huitieme place, le bayern est en crise, et Ribéry est toujours blessé, ce qui prouve qui est l'un des fondements du club Bavarois, mais à partir de Décembre, le Bayern Munich retrouve de l'allure et remonte à la 3eme place à 2 points du leader, notamment en ligue des champions et une victoire contre la Juventus Turin 1/4 et qui les qualifies pour les huitieme de finale. Lors du Mercato, le Bayern fait l'opperation liberage des joueurs inutiles demandé par l'entraineur Van Gaal, prêts d'Andreas Ottl et de Breno à Nuremberg, prêt de Lucas Toni à l'As Rome, départ de Baumjoahnn à Schalke 04, son club formateur.

 

Palmarès


Le trophée de la ligue des champions, remporté à 4 reprises par le club bavarois.


Le Bayern Munich a remporté 21 fois le trophée de champion d'Allemagne, un record.


Le Bayern Munich a remporté 14 fois le trophée de Coupe d'Allemagne, également un record.


Coupe Intercontinentale (2) :
Vainqueur : 1976 et 2001.


Ligue des Champions (4) :
Vainqueur : 1974, 1975, 1976 et 2001.
Finaliste : 1982, 1987 et 1999.


Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes (1) :
Vainqueur : 1967.


Coupe UEFA (1) :
Vainqueur : 1996.


Supercoupe de l'UEFA
Finaliste : 1975, 1976 et 2001.


Championnat d'Allemagne (21) :
Champion : 1932, 1969, 1972, 1973, 1974, 1980, 1981, 1985, 1986, 1987, 1989, 1990, 1994, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2005, 2006 et 2008.
Vice-champion : 1970, 1971, 1988, 1991, 1993, 1996, 1998, 2004 et 2009.


Coupe d'Allemagne (14) :
Vainqueur : 1957, 1966, 1967, 1969, 1971, 1982, 1984, 1986, 1998, 2000, 2003, 2005, 2006 et 2008.
Finaliste : 1985 et 1999.


Coupe de la Ligue d'Allemagne (6) :
Vainqueur : 1997, 1998, 1999, 2000, 2004, 2007.
Finaliste : 2006.


Supercoupe d'Allemagne (3) :
Vainqueur : 1983, 1987 et 1990.
Finaliste : 1989, 1994 et 2008.


Coupe hivernale d'Allemagne :
Finaliste : 1997


Audi Cup (Trophée Franz Beckenbauer) (1) :
Vainqueur : 2009
Finaliste : 2007, 2008

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site