Biographie

George Best est un footballeur nord-irlandais né le 22 mai 1946 à Belfast et décédé le 25 novembre 2005 à Londres. Il est considéré comme l'un des plus grands attaquants britanniques de l'histoire.
Evoluant aux postes d'avant-centre et d'ailier, il fut l'un des sportifs ayant le plus marqué les esprits britanniques de par son génie, sa vie et son tempérament. Il a été cité par Pelé dans la liste des 100 meilleurs footballeurs alors vivants (voir FIFA 100), il déclara même que Best était le meilleur joueur qu'il ait jamais vu évoluer. Maradona a déclaré plusieurs fois que Best était son idole.
George Best a évolué aux côtés d'autres légendes du football à Manchester United FC, telles Bobby Charlton et Denis Law.

Best est issu des quartiers ouvriers de Belfast, d'une famille protestante (presbytérienne). Il est né d'une mère sportive de haut niveau, elle était internationale de hockey sur gazon, et d'un père ouvrier. Sa mère était fortement addictive à l'alcool, ce qui joua un rôle évident sur l'alcoolisme quasi légendaire de George Best.
C'est à l'âge de 15 ans que George Best est découvert avec un ami, Eric McMordie, dans sa ville natale de Belfast par Bob Bishop (alors recruteur pour le compte de Manchester United). Ce dernier envoie en urgence un télégramme au manager de Manchester Matt Busby disant simplement : « J'ai trouvé deux jeunes : un bon et un génie». Best est en conséquence appelé à passer un essai d'une semaine à Manchester et convainc Busby en une matinée. Mais à la fin de la première journée, les deux gamins décident à la surprise générale de rentrer à Belfast et reprennent l'avion, estimant qu'ils en avaient assez vu. Le père de George appelle alors Matt Busby sur le champ pour excuser son fils, il sera pardonné sans mal par Busby et immédiatement recruté comme apprenti par Joe Armstrong (chef du recrutement de Manchester). Il passe plus tard professionnel et débute sous les couleurs de l'équipe première de Manchester United en 1963 contre West Bromwich Albion à Old Trafford : premier ballon et premier petit pont sur le latéral adverse, Graham Williams, qui sera ridiculisé tout au long de la partie par le jeune ailier gauche.
Il est l'un des grands artisans des titres de champions d'Angleterre de 1965 et de 1967 mais le monde le découvre vraiment lors d'un match de coupe d'Europe 1966 où il marque un triplé face au Benfica Lisbonne d'Eusébio (5-1). Son but lors de la finale victorieuse de 1968 (première victoire en Ligue des Champions d'un club anglais et encore contre Benfica) installera la popularité de Best.
À cette époque, Old Trafford voyait déjà arriver plus de 10 000 lettres par semaine, toutes pour Georgie Boy et amenées par camionnette spécialement affrétée par la Royal Mail. Il obtiendra en cette année 1968 le Ballon d'Or France Football. Son nouveau statut de star lui permet tous les excès, il boit beaucoup, passe le plus clair de son temps à faire la fête et dépense des fortunes au casino.

La courte apogée de carrière de Best commencera à prendre fin après la démission de Matt Busby, ce dernier (avec qui il avait une relation presque paternelle) était en effet le seul à pouvoir le canaliser. Dès lors, sa vie privée empiète de plus en plus sur sa carrière, il délaisse les entraînements, son niveau s'en ressent et il présente de plus en plus de signes d'énervement et n'hésite plus à rentrer parfois saoûl sur le terrain.
Physiquement usé et mentalement à bout, Best cache ses kilos en trop sous une épaisse barbe et n'obtient pas la confiance de son nouveau coach Tommy Docherty et de ses coéquipiers. Willie Morgan, ailier écossais du club, dira plus tard : « George pensait qu'il était le James Bond du foot. Il avait tout ce qu'il voulait, l'argent, les filles, la gloire.

Il vivait au jour le jour et s'en est toujours tiré comme ça. Quand il manquait l'entraînement, les gens trouvaient des excuses à sa place. Il n'avait pas à en fournir. Il se foutait de tout ». La relation était même plutôt tendue avec certains, notamment depuis le tout début avec Bobby Charlton, ce dernier n'appréciera Best à sa juste valeur que bien plus tard (avouant qu'il s'était longtemps trompé à son sujet). Il reste néanmoins le meilleur buteur du club.
En janvier 1970, il est suspendu quatre semaines pour avoir arraché le ballon des mains d'un arbitre. Le 7 février, il marque six des huit buts de MU lors de la victoire en 5e tour de la Cup, contre Northampton (8-2).
En 1974, alors âgé de 27 ans, il se fît renvoyer de Manchester United pour ses divers abus. Il disputa son dernier match avec les Red Devils le 1er janvier 1974 contre Queens Park Rangers au stade Loftus Road (match perdu 3 à 0).
Il fit 466 apparitions avec les Red Devils toutes compétitions confondues, inscrivant 178 buts (dont un sextuplé contre Northampton Town FC en 1970). Il fut meilleur buteur de son club durant six années consécutives et meilleur buteur du championnat anglais lors de la saison 1967-68.
Après son passage à Manchester, il évolua dans des clubs de second rang, d'abord à Dunstable Town ensuite au Stockport County Football Club et, après seulement trois matchs, au Cork Celtic. Il partit ensuite aux États-Unis porter le maillot des Los Angeles Aztecs qui, dans une époque de crises financières (pour le club comme pour le championnat américain), réussit, grâce à la présence de Best, à trouver un investisseur du nom d'Elton John.

 

 

Il rencontrera là-bas Angie McDonalds, un top-model américain, avec qui il s'installera. Malgré les efforts de cette dernière, les cures de désintoxications et les médicaments, Best continua à boire et à flamber.

Best retournera par la suite avec sa petite amie en Angleterre, il y vit sur sa réputation puis part jouer au Fulham FC avant qu'Angie ne reparte aux États-Unis, excédée de ses liaisons extraconjugales. George lui court alors après jusqu'à ce qu'elle accepte de l'épouser en 1978. Il rejouera avec les Los Angeles Aztecs jusqu'à la fin de la saison 1978. Lors des saisons 1979/80 et 1980/1981, Georges Best alterne entre les Fort Lauderdale Strikers, le Hibernian FC et les San Jose Earthquakes. En 1981 naît le fils de George et Angie : Calum. Les deux derniers clubs l'ayant vu jouer furent Bournemouth en Angleterre et Brisbane Lions en Australie, tous les deux en 1983. Il se décide en 1983 à prendre sa retraite à 37 ans.
Il compte 37 sélections avec l'Irlande du Nord, pour 9 buts, mais n'a jamais disputé un match de Coupe du monde. Il demanda en de nombreuses occasions à ce qu'une équipe d'Irlande unifiée soit créée mais en vain, et ce malgré son immense popularité.
En 1984, George Best est condamné à 3 mois de prison pour conduite en état d'ivresse et agression sur agent. Il y disputera ses derniers matchs et marquera ses derniers buts avec Ford Open Prison.
Son jubilé fut joué en 1988 au Windsor Park à Belfast, il marqua alors deux buts : un en dehors de la surface et l'autre du point de penalty. Dans les gradins étaient présent entre autres Sir Matt Busby et Bob Bishop.
En 1991, il apparaît complètement saoûl à une émission de la BBC.
Il est élu sportif britannique du siècle en 1995. Mais ceci ne change rien à sa situation, il est ruiné, n'a plus vraiment de domicile fixe et eut à revendre tous ses trophées. Grâce à l'argent récolté, il arrive à s'acheter une petite maison en Grèce.
En 1994, il passe Noël en prison, après avoir été condamné pour conduite en état d'ivresse.En 1998, George Best devint commentateur pour Sky Sports.
En mars 2000, première sérieuse alerte de santé : le foie est touché. On craint pour sa vie. En février 2001, il est hospitalisé pour une pneumonie.
Best avait subi une greffe du foie en 2002, mais il avait rapidement rechuté et s'était remis à boire, compromettant gravement sa santé. En 2004, il est à nouveau condamné pour conduite en état d'ivresse est suspendu de permis pour 20 mois.George Best est hospitalisé début octobre en soins intensifs à l'hôpital Cromwell de Londres après une infection pulmonaire. Son état ne cesse alors de se dégrader. George Best meurt le 25 novembre 2005 d'une infection pulmonaire à 59 ans, veillé par son fils, Calum, 24 ans, et son père Dickie, 87 ans. Sa mort crée une grande émotion en Grande-Bretagne. Plus de 300 000 personnes (soit plus d'un sixième de la population nord-irlandaise !) ont accompagné son cortège malgré la pluie lors de ses obsèques nationales à Belfast au son de The Long and Winding Road des Beatles. L'aéroport de Belfast a changé de nom pour prendre celui de George Best.

 

Alcoolisme

George Best eut durant toute sa vie, et ce, depuis presque son adolescence, un penchant pour l'alcool qui se transforma suite à sa gloire en un alcoolisme des plus dangereux. Jim Boyce, un de ses amis, récita pendant une interview cette phrase que Best lui dit en 1988: « Les gens ne se rendent pas compte à quel point je souffre de mon alcoolisme. Et ils ne voient pas les efforts que j'ai endurés pour essayer d'arrêter. Mais je ne peux pas m'empêcher de boire. Malheureusement à cause de cette maladie, je ne suis pas du tout devenu la personne que je voulais être. Et je sais que je ne pourrai jamais rien y changer ».

Anecdotes

Au dernier coup de sifflet de la finale de 1968 en Coupe d'Europe contre le Benfica Lisbonne, un supporter descend sur la pelouse armé d'un couteau pour... s'offrir une mèche de cheveux du « cinquième Beatles », il n'y arrivera finalement pas car Best court trop vite.
Il est le premier footballeur au monde à avoir acquis le statut de pop-star et le premier à avoir tourné dans des publicités.
À 23 ans, il se fait construire une maison dont l'architecte a comme impératif d'y mettre une piscine intérieure et une salle de billard, la maison ressemble au final à un ovni. Lors de la crémaillère arrivent plusieurs voitures de police alertées par le bruit, George autorise les policiers à participer à la fête, à une condition : qu'ils aillent chercher des bouteilles supplémentaires au magasin le plus proche. Les policiers s'exécutent...
Il n'hésita pas un jour à jeter de la boue sur un arbitre lors d'un match avec l'équipe d'Irlande du Nord, il écopera d'un carton rouge.
En 1972, Best partira en plein championnat prendre sa « retraite », à peine âgé de 26 ans, suite aux dispositions que son nouveau coach, Frank O'Farrell, prend et essaye de lui imposer. Ces dernières débutent par deux semaines de salaire d'amendes, des séances d'entraînements supplémentaires et il a pour ordres de quitter sa maison pour un lieu plus calme. Il finira par s'excuser et mettra fin à cette « retraite » après moins de deux semaines de vacances en Espagne.
En 1987, le groupe The Wedding Present intitule son premier album du nom du fameux joueur.
Lors d'un des trois matchs qu'il disputa au Cork Celtic il prit la balle, dribbla un joueur, se retourna pour vomir et repartit balle au pied pour finalement centrer.
Sur une des couronnes de fleurs déposées sur le cercueil de Best était inscrit « Maradona good, Pelé better, George best ».
En 2007, le groupe belge Saint André écrit une chanson "Mauvaise nuit pour George Best" dans leur album "Le Grand Soir" où ils parlent notamment de son alcoolisme et d'une certaine défaite.

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site